Une rénovation complète haute en couleur pour cet appartement de 100 m2 situé dans un immeuble du 6ème arrondissement de Marseille, qui s’est révélé grâce à de forts partis pris.

Objectif

Redonner vie à cet appartement où le charme et les atouts étaient dissimulés par trop de disparités, tout en recréant un fil conducteur.

L’ avant …

Ligne de conduite

L’idée a été de mettre en valeur les titres de noblesses du lieu, tout en révélant le goût certain de sa propriétaire et en faisant communiquer la cuisine et le salon. Puis le meubler, sans utiliser ni bleu ni vert !

Mise en oeuvre

Les couleurs se sont doucement imposées, chaudes, épicées, ainsi que les matériaux nobles comme le cuir, le bois et les carreaux de ciment.

Dans le salon, pour garder la profondeur et l’effet d’espace que procurait l’ancien mur de glace, le designer Axel Chay a conçu un miroir XXL.

La verrière type Art Déco entre la cuisine et le séjour créé une ouverture élégante par laquelle on peut profiter de la vue sans afficher la partie technique de la cuisine. La transition entre les espaces est douce, grâce à un meuble de cuisine aux allures de bibliothèque visible depuis le salon, créant un lien esthétique entre les deux pièces. L’ameublement a été réorganisé, un espace repas créé et la circulation optimisée, avec le noir pour fil conducteur, en petites touches, dialoguant avec le piano quart de queue. Dans la cuisine tout comme dans l’alcôve, les plafonds ont été peints pour accentuer la sensation d’enveloppement et d’intimité.

Dans l’entrée, les petites vitrines ont été révélées. L’ancien cabinet de toilette, caché derrière ses doubles portes, a été entièrement repensé et décoré comme un boudoir aux allures de jardin d’Eden.

La salle de bain a été traitée comme une pièce d’eau minimaliste, où les zelliges blancs aux reflets nacrés sont une invitation à la relaxation. Le sol en carreaux de ciment aux motifs représentant des palmes évoque l’Orient et ses Oasis. Une touche de terracotta rosé vient embellir le teint dès le réveil.

Une rénovation élégante et subtile.

LE QUARTIER

Préfecture

Autour de l'Hôtel de Préfecture, ce quartier est l'un des plus vivants et commerçants.
  • honoraires10 000 euro HT sous forme de forfait
  • PARTAGER

D’un beau bourgeois dans son jus arrêté dans le temps, Caroline a fait un appartement familial chaleureux. Elle aime les intérieurs confortables et réfléchis, lui le mélange des styles et des époques. En résulte un appartement éclectique au caractère évident, où les couleurs et les habitants s’entrechoquent joyeusement.

Objectif

Moderniser la circulation, ramener de la luminosité et repenser les espaces pour une vie familiale et conviviale propice à la réception.

Ligne de conduite

Modifier l’organisation de l’appartement afin de faire entrer la lumière dans toutes les pièces, jouer sur les couleurs pour structurer les espaces, déplacer la cuisine pour en faire un vrai lieu de vie.

Mise en oeuvre

Toute l’organisation de l’appartement a dû être modifiée pour moderniser la circulation, et tous les réseaux repensés. Le plan en U permettant des expositions des pièces toutes différentes, le parti pris a été de travailler une couleur par pièce, les couleurs variant toutes en fonction de l’heure de la journée. L’entrée, à l’origine aveugle, fait aujourd’hui office de petit bureau et coin bibliothèque, éclairée par une ouverture en verrière donnant sur le salon. En enfilade, la cuisine a pris place dans l’ancienne pièce de réception. Passante et accueillant un espace salle à manger, elle est devenue une pièce conviviale. La salle de bains familiale remplace quant à elle l’ancienne cuisine. Restée volontairement blanche, c’est dans les carreaux de ciments que la couleur a trouvé sa place, amenant la fantaisie nécessaire.

©Sophie Tom & Fabien Sans

En résulte un appartement éclectique au caractère évident !

LE QUARTIER

Le Busca

Parmi les quartiers les plus prisés de la ville se trouve le Busca,...
  • Crédits photosSophie Tom & Fabien Sans
  • PARTAGER

Au sol du double salon, les carreaux de ciment Agnès Emery accompagnent les poutres en métal noir pour souligner la trace d’un mur du passé et s’harmoniser au ton du parquet en chêne vieilli.

Dans la cuisine, séparée et conviviale, les anciennes poutres rondes sablées, le calepinage des Zelliges blancs de la crédence et les façades en chêne faites par un menuisier donnent des allures d’antan. Le feu de la grande cheminée de pierre réchauffe les tablées d’hivers tandis que la terrasse ombragée rafraichit les repas estivaux.

Le premier étage est organisé comme une suite luxueuse, avec une chambre spacieuse, une salle de bain, un bureau et un grand dressing. Une grande chambre et sa salle d’eau occupent tout le dernier étage, sous les toits.

Sous les voutes de pierres du sous-sol, une salle de sport et son spa ainsi qu’une cave à vin illustrent l’adage « après l’effort le réconfort ». Un grand bureau, ancien studio d’enregistrement avec annexes, ouvre ses baies vitrées sur une terrasse en anciennes billes de chemin de fer, face au jardin.

Dehors, la belle hauteur d’une varangue ancienne protège les parties de pétanque et donne au jardin une sensation de second patio.

Une belle annexe vêtue de pierres accueille distinctement deux chambres d’amis et leurs salles de bain.

Centre névralgique du lieu, la piscine au sel, chauffée, jouxte le poolhouse aménagé, traité comme un coin de vacances.