Architecture vernaculaire, cette maison ancienne de 145 m2 située en plein cœur du quartier Vauban, a été entièrement repensée par l’agence Un Jour d’avril. Une rénovation aux courbes subtiles, magnifiée par la douceur des variations de teintes rosées et terracotta.

L’ avant …

Objectif

Repenser entièrement cette maison de ville ancienne pour créer un lieu de vie familial ouvert, tout en simplicité et tourné vers la lumière. Apporter de la douceur et créer des espaces adaptés à chacun, tout en préservant le caractère méditerranéen des lieux.

Ligne de conduite

La création des volumes a été guidée par une volonté de capter la lumière. D’anciennes ouvertures autrefois condamnées ont ainsi été réouvertes et une partie du toit rehaussée. Un jeu de courbes horizontales et verticales relie subtilement les différents espaces entre eux, apportant douceur et fluidité.

La terre cuite et le terracotta, les matériaux bruts et cette part belle faite à la lumière inscrivent la maison dans un univers parfaitement méditerranéen.

Mise en oeuvre

Au rez-de-chaussée, la chaleur du bois a été préservée en l’associant à un béton ciré couleur sable qui se prolonge dans l’escalier, afin de créer un cheminement naturel vers les étages. Le cœur de cet espace de vie totalement ouvert est sa cuisine au total look terracotta qui se dévoile dès l’entrée, derrière des murs en arche. Un visuel fort et coloré, apportant contraste et caractère, renforcé par les poutres apparentes du plafond.

Deux marches recouvertes de béton ciré mènent au salon et à la salle à manger, où de nombreux rangements maçonnés habillés de portes en chêne ont été créés, afin de s’intégrer parfaitement aux volumes.

L’escalier orné de murs graphiques entièrement recouverts de faïence et d’un garde-corps tout en finesse, marque l’ascension vers l’étage. Le premier niveau offre deux chambres et un bureau, ainsi qu’une grande salle de bain pour les enfants avec baignoire et douche. La faïence y a été travaillée en deux couleurs pour structurer les volumes. La simplicité guide le style des chambres, dans lesquelles se retrouvent arches et courbes, déclinées en peinture sur les portes des rangements. Une mezzanine a été créé dans l’un des espaces nuit pour accueillir les amis.

Le deuxième et dernier étage dévoile une belle pièce mansardée accueillant une vaste suite parentale et sa salle de bain, qui se découvre derrière un claustra en terre cuite. Ce cocon sous les toits parfaitement optimisé offre de nombreux rangements ornés de poignées en bois, dissimulés dans les sous-pentes.

Un nid familial lumineux à l’allure douce et méditerranéenne

LE QUARTIER

Vauban

Calé à flanc de colline, Vauban étend ses ruelles jusqu’à...
  • Crédits photosGabrielle Voinot
  • PARTAGER

À l’entresol d’un immeuble marseillais du 6ème arrondissement, un appartement de 75 m2  autrefois dans la pénombre, a regagné tout son potentiel et sa lumière, dans une ambiance méditerranéenne minimaliste.

Objectif

Repenser les espaces et leur circulation afin de faire entrer au maximum la lumière dans cet appartement enclavé sous le niveau de la rue et présentant d’importants problèmes d’humidité. Retravailler la terrasse inexploitée en lui donnant des allures de patio méditerranéen.

Nos architectes et paysagistes partenaires Charlène Nivet et Elodie Wehrlen de Côté Outdoor ont relevé le défi.

Ligne de conduite

L’ouverture des volumes a été primordiale afin de faire la part belle aux points d’entrée de la lumière.

Au milieu des lignes franches et épurées du projet, deux voûtes arquées d’origine conservées délimitent subtilement l’entrée et l’espace de vie entièrement ouvert, puis l’espace nuit, quant à lui rythmé et pensé pour optimiser chaque mètre carré.

Sur la terrasse, la conception d’un espace salon de jardin et d’un coin repas modulables a permis l’optimisation de cet extérieur en le simplifiant dans sa forme et sa colorimétrie.

Mise en oeuvre

L’entrée a été mise en valeur par la révélation et la conservation d’un granito d’origine, caché sous plusieurs couches de carrelages.

La transition entre l’intérieur et l’extérieur a été optimisée par la réfection d’une extension entièrement reprise, isolée et vitrée afin de laisser entrer la lumière naturelle dans l’appartement.

Pour la terrasse, un choix monochrome a été opéré à la fois sur les enduits hydrofuges de façade et la peinture anti-humidité du sol. Des jardinières et des petits bâtis fonctionnels ont structuré l’ensemble. Une grande banquette accompagnant la terrasse dans toute sa longueur a été créée, permettant au salon de jardin et à la table de permuter en fonction de la saisonnalité.

Un appartement cocon et apaisant à la luminosité retrouvée

LE QUARTIER

Vauban

Calé à flanc de colline, Vauban étend ses ruelles jusqu’à...
  • PARTAGER

Rénovation complète d’une vieille maison de ville orchestrée par JoBe Architecture et ARCHIK pour créer un lieu de vie ouvert et convivial, tourné vers la lumière naturelle.

Objectif

Au détour d’une ruelle escarpée au cœur du quartier typique de Vauban, une vieille maison de ville évoque le Marseille d’antan. Sur cet terrain de jeu, la volonté de la rénovation en duo a été de créer un lieu de vie ouvert, tourné vers la lumière naturelle et invitant à la convivialité. Pour un art de vivre à la marseillaise.

Ligne de conduite

L’intention a été de donner à cette maison de ville, où se succèdent de petites pièces étroites et sombres, un coup de fouet méditerranéen ainsi qu’une fonctionnalité adaptée à une vie de famille citadine. Pour agrandir la maison et offrir un espace parental isolé et suspendu, une mezzanine mansardée a été créée au-dessus du séjour. Le nouveau plan se distribue sur 4 niveaux de vie, avec un escalier aérien comme fil conducteur.

Mise en oeuvre

Le charme intérieur de la maison fait écho à la douceur de vivre méditerranéenne, avec ses matières brutes et minérales aux tonalités chaudes et son sol en résine couleur sable.

Au rez-de-chaussée, l’objectif était de créer un espace d’entrée fonctionnel et confortable au quotidien. L’escalier en béton, colonne vertébrale de la maison, permet d’accéder directement aux pièces de vie.

Le premier étage offre deux chambres et une salle de jeux pour enfants aux fresques d’artiste, parées de moquette bouclée crème, ainsi qu’une agréable salle de bain en total look terracotta où une niche carrelée accueille la baignoire.

Le cœur de la maison, se découvre à travers un claustra en terre cuite. Une large baie vitrée en bois freijo ouvre la pièce de vie sur la terrasse et son bassin, laissant le soleil emplir le salon.  De l’autre côté, la cuisine ouverte offre un îlot carrelé en terre cuite et un plan de travail en plastique recyclé dans les tons beige.

L’ascension se termine par la suite parentale. Une belle pièce mansardée avec sa salle d’eau attenante entièrement carrelée de céramique grège, comprenant une vasque sur pied blanc mat.

L'extérieur

L’espace extérieur a été dégagé et aménagé pour réunir toutes les fonctions d’un extérieur dans une petite superficie. Bassin, coin repas et banquettes maçonnées invitent à la détente. En toile de fond, des jardinières viennent donner du rythme à l’ensemble et casser la verticalité de cet espace logé à l’arrière de la maison.

Une rénovation léchée au caractère singulier, invitant à la convivialité.

  • Crédits photosFlorian Touzet
  • PARTAGER

L’ avant …

En plein cœur de Vauban, cette maison de ville entièrement restructurée par architecte jouit désormais d’un patio extérieur repensé dans un esprit méditerranéen, pour en profiter chaque jour.

Objectif

Aménager cette surface à la petite superficie nichée à l’arrière de la maison, et y réunir toutes les fonctions d’un extérieur, en jouant sur sa liaison avec la vaste pièce de vie.

Ligne de conduite

L’intention était de dégager et aménager l’espace tout en l’intégrant à la rénovation intérieure grâce aux choix des matériaux, pour estomper la frontière dedans-dehors, typique du mode de vie marseillais.

La baie vitrée en bois freijo de 4,50 par 2,50 mètres connecte naturellement les deux espaces.

Mise en oeuvre

L’idée a été de travailler des éléments maçonnés pour gagner de l’espace et créer du rythme. Bassin, banquettes et jardinières viennent directement s’insérer dans le volume du patio, qui est désormais prêt à abriter l’essentiel de la cuisine d’été. Les jardinières arborées en toile de fond viennent casser la verticalité de l’espace, et sont composées de strelitzia reginae et augusta, d’aspidistra, et d’euphorbia ingens et myrsinite.

Les lignes strictes des éléments se mêlent à des matières brutes et minérales aux tonalités chaudes pour invoquer la douceur de vivre méditerranéenne.

Alors que les murs se parent d’un enduit couleur sable clair, le sol est entièrement habillé de carreaux réalisés en poudre de quartz et granit de couleur saumon à l’aspect vieillin de la marque italienne La Pietra Compattata. L’influence du Sud continue dans le choix du mobilier outdoor, avec les coussins d’assises sur mesure de couleur brique foncé et la table carrelée en carreaux de terre cuite, réalisés par Honoré.

Un air d’été toute l’année.

LE QUARTIER

Vauban

Calé à flanc de colline, Vauban étend ses ruelles jusqu’à...
  • Crédits photosGabrielle Voinot
  • PARTAGER

L’ avant …

Une rénovation complète haute en couleur pour cet appartement de 100 m2 situé dans un immeuble du 6ème arrondissement de Marseille, qui s’est révélé grâce à de forts partis pris.

Objectif

Redonner vie à cet appartement où le charme et les atouts étaient dissimulés par trop de disparités, tout en recréant un fil conducteur.

L’ avant …

Ligne de conduite

L’idée a été de mettre en valeur les titres de noblesses du lieu, tout en révélant le goût certain de sa propriétaire et en faisant communiquer la cuisine et le salon. Puis le meubler, sans utiliser ni bleu ni vert !

Mise en oeuvre

Les couleurs se sont doucement imposées, chaudes, épicées, ainsi que les matériaux nobles comme le cuir, le bois et les carreaux de ciment.

Dans le salon, pour garder la profondeur et l’effet d’espace que procurait l’ancien mur de glace, le designer Axel Chay a conçu un miroir XXL.

La verrière type Art Déco entre la cuisine et le séjour créé une ouverture élégante par laquelle on peut profiter de la vue sans afficher la partie technique de la cuisine. La transition entre les espaces est douce, grâce à un meuble de cuisine aux allures de bibliothèque visible depuis le salon, créant un lien esthétique entre les deux pièces. L’ameublement a été réorganisé, un espace repas créé et la circulation optimisée, avec le noir pour fil conducteur, en petites touches, dialoguant avec le piano quart de queue. Dans la cuisine tout comme dans l’alcôve, les plafonds ont été peints pour accentuer la sensation d’enveloppement et d’intimité.

Dans l’entrée, les petites vitrines ont été révélées. L’ancien cabinet de toilette, caché derrière ses doubles portes, a été entièrement repensé et décoré comme un boudoir aux allures de jardin d’Eden.

La salle de bain a été traitée comme une pièce d’eau minimaliste, où les zelliges blancs aux reflets nacrés sont une invitation à la relaxation. Le sol en carreaux de ciment aux motifs représentant des palmes évoque l’Orient et ses Oasis. Une touche de terracotta rosé vient embellir le teint dès le réveil.

Une rénovation élégante et subtile.

LE QUARTIER

Préfecture

Autour de l'Hôtel de Préfecture, ce quartier est l'un des plus vivants et commerçants.
  • honoraires10 000 euro HT sous forme de forfait
  • PARTAGER

Dans un immeuble marseillais du 6ème arrondissement, un appartement de 107 m2 typiquement marseillais avec ses trois fenêtres a regagné tout son charme, dans une ambiance feutrée élégante.

Objectif

Redéfinir et simplifier les volumes de l’appartement, repenser la cuisine et la salle de bain en créant des lignes pures et des espaces en adéquation au mode de vie de ses occupants, tout en faisant la part belle au mobilier et aux œuvres existantes, dans un écrin aux couleurs appropriées.

Ligne de conduite

Le recadrage des volumes depuis l’entrée a été primordial pour rectifier la perspective du salon et de la salle à manger, en retirant les portes et leurs cadres et en alignant leurs ouvertures. Des couleurs sourdes sont venues magnifier les volumes, et créer une unité cohérente dans l’appartement.

Mise en oeuvre

La grande entrée a été marquée par le choix du noir en effet boite, sur les murs et le plafond.

Dans le salon, une bibliothèque légère a été créée d’un côté de la cheminée, magnifiée par un vert pensé sur mesure, et appliqué sur deux des murs de la pièce pour englober et atténuer l’imposante cheminée. Le mobilier Knoll, Bartolini, Cinna, Verner, Panton ressort ainsi et s’harmonise avec élégance aux tommettes existantes.

La cuisine étant longiligne, ses volumes ont été simplifiés afin de garder une seule et même ligne, pour une perspective plus épurée. Le conduit de l’ancienne hotte a été intégré dans un placage mural, et les meubles sont volontairement restés bas pour mieux accueillir la lumière. Immaculée mais chaleureuse grâce au choix d’un plan de travail DEKTON avec évier intégré, au vainage grège associé à une robinetterie en laiton brossé.

Dans la salle de bain, un carrelage grand format Terrazzo en grès Cérame pleine masse a été posé au sol et dans la totalité de la douche. Le choix de la robinetterie noire et des miroirs Kartell en plexiglass bleuté met en relief les motifs et couleurs de ce terrazzo. Le meuble en Corian et les murs blancs accentuent l’aspect minéral de la pièce.

Une ambiance feutrée et élégante.

LE QUARTIER

Palais de Justice

À deux pas du Vieux-Port, il est entouré de boutiques, restaurants et adresses branchées.
  • honoraires7 500 HT
  • PARTAGER

L’ avant …

Architecture classique du XVIIIème siècle, ce duplex au cœur du quartier des Antiquaires était un véritable écrin dont l’héritage historique, conservé à la perfection, attendait d’être dynamisé avec une touche plus contemporaine. Revisité par l’architecte d’intérieur Chrystel Laporte, il est le fruit d’un pari audacieux : apporter une écriture moderne à un écrin de la haute bourgeoisie, et rendre l’appartement familial et chaleureux.

Objectif

Transformer un appartement occupé par un couple en un appartement familial, rendre les espaces plus fonctionnels et personnalisés, créer une grande cuisine familiale, un accès à la terrasse inutilisée, créer une nouvelle salle de bains à l’étage.

Ligne de conduite

Préserver le charme tout en modernisant ; apporter de la légèreté, malgré, parfois des éléments un peu chargés ; remettre en valeur ce qui fait le charme de l’appartement ; être graphique et surprenant en créant du contraste.

Mise en oeuvre

Les ornementations existantes ont été simplifiées en travaillant les blancs et la lumière pour les mettre en valeur. Les sublimes parquets ont été rénovés avec une finition mate plus actuelle, quand de nouveaux éléments plus contemporains, respectueux du style de l’appartement, ont été ajoutés, comme le verre strié sur les portes et carreaux de ciment. Pour accéder à la terrasse, un escalier arty d’une couleur vive a été imaginé, répondant à la cuisine immaculée blanche. Pour créer du contraste, la cuisine ultra contemporaine a été implantée directement sur du parquet marqueté, et des luminaires légers et aériens ont été choisis en contraste avec le plafond très chargé. La terrasse a quant à elle bénéficié d’une rénovation aux allures méditerranéennes, avec ses banquettes maçonnées, ses cactus et ses murs blancs.

©Gabrielle Voinot

Une re-naissance en beauté !

LE QUARTIER

Préfecture

Autour de l'Hôtel de Préfecture, ce quartier est l'un des plus vivants et commerçants.
  • Crédits photosGabrielle Voinot
  • PARTAGER

L’ avant …