Architecture contemporaine, cet ancien hangar de 100 m2 réparti sur trois niveaux, a été transformé en agréable maison de ville tournée vers l’extérieur, avec sa terrasse à ciel ouvert. Un terrain de jeu parfait pour l’architecte paysagiste Elodie Wehrlen et sa famille qui y ont imaginé leur habitation familiale, au cœur du quartier de la Blancarde.

Objectif

Transformer ce hangar brut en maison de ville chaleureuse en imaginant les volumes habitables de A à Z pour créer un lieu de vie familial, en harmonie avec l’architecture du quartier.

Ligne de conduite

La création des volumes a été pensée de manière à optimiser l’entrée de la lumière dans la maison avec comme fil conducteur, la couleur terracotta en touche dans tous les espaces, et la verticalité des extérieurs qui accompagnent chaque plateau de vie et les éclairent. Au dernier étage a été imaginé un véritable espace de vie modulable avec son salon cathédrale, son espace traversant et sa baie accordéon créant un lien subtil entre intérieur et extérieur.

Mise en oeuvre

Dès l’entrée, composée de pièces secondaires (garage, buanderie, chambre d’amis) le patio est visible en point de fuite en haut de l’escalier, comme un tableau qui attire l’œil et accompagne la montée vers les espaces supérieurs.

L’escalier, véritable colonne vertébrale de la maison, mène à l’étage intermédiaire qui s’ouvre sur une suite parentale à la tête de lit carrelée donnant sur le patio et ses végétaux ornés de grandes jarres. La salle de bain aux murs entièrement carrelés de vert et de blanc offre un bel écho aux végétaux du patio. Une chambre d’enfant, une salle d’eau colorée et un espace bureau complètent ce premier étage.

L’ascension se termine à l’étage supérieur par le cœur de la maison, une grande pièce de vie ouverte sur une terrasse de 15 m2. Abritée par un toit double pente haut de cinq mètres, une cheminée carrelée noir mat prend appui sur une grande banquette qui traverse la pièce jusqu’à l’espace extérieur. La cuisine ornée de son plan de travail carrelé effet terrazzo accompagne la verticalité de l’espace avec des façades et colonnes entièrement revêtues de noyer.

L'extérieur

Les extérieurs, espaces piliers de la maison, ont été les premiers à être imaginés et donnent le rythme. Le patio de la chambre parentale, simplement végétalisé fais ainsi écho à la terrasse du haut, pièce maitresse de la maison et de son mode de vie. Dehors, le sol orné de carreaux multi formats terracotta et blanc cassé contraste avec le sol intérieur clair, plus sobre.

Depuis l’intérieur, l’extérieur s’offre comme un tableau tout au long de l’année. Grâce à la baie accordéon, la terrasse devient en été la pièce centrale de la maison. La banquette intérieure traversante se transforme dehors en un petit module cuisine d’été avec plancha et rangement. Au centre, une table gris anthracite permet de profiter d’un espace repas. Sur le côté, on aperçoit un étage plus bas, le patio de la chambre. Protégeant des chutes, un filet de catamaran permet d’optimiser l’espace et offre un lieu idéal pour une sieste à l’ombre. Des luminaires et appliques en grès chamotté procurent un effet ton sur ton la journée et se révèlent la nuit venue. D’imposants pots accueillant strelitzia, citronnier et autres grands sujets apportent la touche finale à cet espace de vie, lui offrant une présence végétale à la fois douce et chaleureuse.

Un cocon ‘sur-mesure’ pour une famille créative

LE QUARTIER

La Blancarde

Situé non loin du centre-ville, ce quartier animé jouxte le quartier des Chartreux et celui de Saint-Pierre.
  • Crédits photosARCHIK & Gabrielle Voinot
  • PARTAGER

L’ avant …