Idéalement située en contrebas de la Bonne-Mère, sur les hauteurs du 7ème arrondissement de Marseille, cette maison contemporaine à l’architecture horizontale précise a bénéficié d’une belle mise en lumière, révélée grâce à de forts partis pris.

Objectif

Repenser entièrement la décoration et l’agencement d’une maison d’architecte empreinte d’une résonance austère. Modifier l’emplacement de la cuisine et apporter à l’ensemble une vibration plus chaleureuse, correspondant davantage aux attentes de ses propriétaires.

Ligne de conduite

Reconnecter la maison à son environnement et sa situation exceptionnelle en accentuant l’effet dedans / dehors. Utiliser des matériaux nobles pour donner à la maison un caractère unique, dont le luxe et l’élégance des lignes épurées serait le fil conducteur.

Mise en oeuvre

Dès l’entrée, il était nécessaire d’annoncer le changement par un geste fort, qui apporte de la chaleur et de la vie. Une structure en acier de 6 mètres de hauteur a été dessinée, autour de laquelle se déploie une végétation tropicale. Le mur de fond de cette majestueuse cage d’escalier a été habillé d’un bois noble, créant ainsi un tableau chic et cohérent entre pierre, bois, et végétal. La suite parentale a été remodelée afin de profiter pleinement de la superbe vue.

Pour ce premier niveau, un camaïeu de rose et de terracotta a été choisi, faisant écho aux tuiles des toits présents aux alentours.

Au niveau principal, un jeu de perspectives a été créé par la transparence des claustras en chêne massif, afin de redéfinir les pièces. Dans le salon, le mur vert se prolonge jusque sur la terrasse pour un effet dedans / dehors, avec pour toile de fond, les îles du Frioul. Le sol a été modifié par l’application d’une résine sur tout l’ensemble, procurant ainsi une unité et une sensation douce et apaisante.

La cuisine a été déplacée afin de pouvoir communiquer directement avec l’extérieur et redevenir une pièce conviviale, autant dédiée à la réception qu’à la contemplation. Le mur en patchwork de carreaux de ciment lui apporte du relief et reprend les couleurs de l’ensemble du projet. L’appareillage électrique de toute la maison a été remplacé en laiton massif, apportant un détail raffiné non négligeable. Le mobilier de chaque pièce a été entièrement réalisé sur-mesure ou sélectionné par Virginie & Rodolphe.

Une rénovation précise et chaleureuse, aux subtils détails exotiques.

LE QUARTIER

Bompard

Le quartier très populaire de Bompard commence en dessous de Notre-Dame de la Garde...
  • PARTAGER

L’ avant …

Architecture classique du XVIIIème siècle, ce duplex au cœur du quartier des Antiquaires était un véritable écrin dont l’héritage historique, conservé à la perfection, attendait d’être dynamisé avec une touche plus contemporaine. Revisité par l’architecte d’intérieur Chrystel Laporte, il est le fruit d’un pari audacieux : apporter une écriture moderne à un écrin de la haute bourgeoisie, et rendre l’appartement familial et chaleureux.

Objectif

Transformer un appartement occupé par un couple en un appartement familial, rendre les espaces plus fonctionnels et personnalisés, créer une grande cuisine familiale, un accès à la terrasse inutilisée, créer une nouvelle salle de bains à l’étage.

Ligne de conduite

Préserver le charme tout en modernisant ; apporter de la légèreté, malgré, parfois des éléments un peu chargés ; remettre en valeur ce qui fait le charme de l’appartement ; être graphique et surprenant en créant du contraste.

Mise en oeuvre

Les ornementations existantes ont été simplifiées en travaillant les blancs et la lumière pour les mettre en valeur. Les sublimes parquets ont été rénovés avec une finition mate plus actuelle, quand de nouveaux éléments plus contemporains, respectueux du style de l’appartement, ont été ajoutés, comme le verre strié sur les portes et carreaux de ciment. Pour accéder à la terrasse, un escalier arty d’une couleur vive a été imaginé, répondant à la cuisine immaculée blanche. Pour créer du contraste, la cuisine ultra contemporaine a été implantée directement sur du parquet marqueté, et des luminaires légers et aériens ont été choisis en contraste avec le plafond très chargé. La terrasse a quant à elle bénéficié d’une rénovation aux allures méditerranéennes, avec ses banquettes maçonnées, ses cactus et ses murs blancs.

©Gabrielle Voinot

Une re-naissance en beauté !

LE QUARTIER

Préfecture

Autour de l'Hôtel de Préfecture, ce quartier est l'un des plus vivants et commerçants.
  • Crédits photosGabrielle Voinot
  • PARTAGER

L’ avant …

En plein cœur du Carré d’Or se cache cet insoupçonnable rez-de-jardin. Laissé longtemps à l’abandon et scindé en deux par un mur, il a été le fruit d’une longue rénovation.

Objectif

Retrouver un ‘véritable jardin’ et pouvoir embrasser l’espace dans son entièreté depuis l’habitation.

Ligne de conduite

Structurer l’espace en deux zones fonctionnelles distinctes : un espace jardin et un espace parking. Les deux espaces étant sur deux niveaux différents. 

Mise en oeuvre

Sur la partie jardin, les végétaux présents ont été volontairement conservés et mis en valeur. La palette végétale en place était déjà diversifiée et intéressante : abricotier, laurier, olivier, néflier, amandier, etc. Les massifs ont simplement été restructurés par des vivaces et plantes plus basses (agaves, stipa, romarin rampant, thym, gaura, etc.) et délimités par de l’acier corten, afin de les mettre en valeur. Un éclairage de ces massifs a également été pensé, afin de donner de la perspective au jardin et de la verticalité aux murs calcaires existants. L’espace central est engazonné, accueillant un bel arbre au feuillage léger et persistant (faux poivrier). Il permet également de réduire le vis-à-vis depuis les étages supérieurs de l’immeuble. Tout autour, une grande terrasse en bois exotique offre des espaces de vie divers et variés : salon de jardin, espace repas, etc. 

La différence de niveau avec l’espace parking est gérée par un emmarchement en bois dans la prolongation de la terrasse et dans la quasi largeur totale du jardin. Afin de ne pas avoir une vue continue le fond du jardin, nous avons créé une claustra en béton blanc sur mesure, et au motif ajouré, rappelant ceux déjà présents sur les ferronneries en places. Cet élément devient la pièce maitresse de ce jardin. 

Un véritable havre de paix en plein centre-ville de Marseille !

LE QUARTIER

Périer | Delibes

Prolongement du très chic Carré d’Or, Périer est l’un des quartiers les plus prisés...
  • Crédits photosElodie Wehrlen
  • PARTAGER

L’ avant …

Dans cette résidence, le jardin était déjà existant et aménagé avec un fort parti pris asiatique. Les clients ont souhaité repenser ce jardin, donnant sur l’ensemble des pièces à vivre de l’appartement, en lui offrant davantage de modernité.

Objectif

Re-dynamiser la terrasse et relier les différents espaces extérieurs existants en créant une véritable homogénéité.

Ligne de conduite

Apporter de la cohérence à travers l’aménagement extérieur et la végétation et offrir à cette terrasse un caractère plus actuel.

Mise en oeuvre

Une colorimétrie a été définie afin d’homogénéiser les différents espaces existants sur la terrasse. Plusieurs nuances de gris viennent alors contraster avec l’aspect brut du bois, le vert des végétaux et l’osier des assises. Des oliviers prennent place sur la terrasse afin d’apporter une ambiance méditerranéenne. Le mobilier a entièrement été repensé avec Fermob, AMPM, Poterie Ravel et EDA Plastiques.

Une nouvelle jeunesse pour cette terrasse !

LE QUARTIER

Périer | Delibes

Prolongement du très chic Carré d’Or, Périer est l’un des quartiers les plus prisés...
  • PARTAGER

L’ avant …