Architecture contemporaine, cet ancien hangar de 100 m2 réparti sur trois niveaux, a été transformé en agréable maison de ville tournée vers l’extérieur, avec sa terrasse à ciel ouvert. Un terrain de jeu parfait pour l’architecte paysagiste Elodie Wehrlen et sa famille qui y ont imaginé leur habitation familiale, au cœur du quartier de la Blancarde.

Objectif

Transformer ce hangar brut en maison de ville chaleureuse en imaginant les volumes habitables de A à Z pour créer un lieu de vie familial, en harmonie avec l’architecture du quartier.

Ligne de conduite

La création des volumes a été pensée de manière à optimiser l’entrée de la lumière dans la maison avec comme fil conducteur, la couleur terracotta en touche dans tous les espaces, et la verticalité des extérieurs qui accompagnent chaque plateau de vie et les éclairent. Au dernier étage a été imaginé un véritable espace de vie modulable avec son salon cathédrale, son espace traversant et sa baie accordéon créant un lien subtil entre intérieur et extérieur.

Mise en oeuvre

Dès l’entrée, composée de pièces secondaires (garage, buanderie, chambre d’amis) le patio est visible en point de fuite en haut de l’escalier, comme un tableau qui attire l’œil et accompagne la montée vers les espaces supérieurs.

L’escalier, véritable colonne vertébrale de la maison, mène à l’étage intermédiaire qui s’ouvre sur une suite parentale à la tête de lit carrelée donnant sur le patio et ses végétaux ornés de grandes jarres. La salle de bain aux murs entièrement carrelés de vert et de blanc offre un bel écho aux végétaux du patio. Une chambre d’enfant, une salle d’eau colorée et un espace bureau complètent ce premier étage.

L’ascension se termine à l’étage supérieur par le cœur de la maison, une grande pièce de vie ouverte sur une terrasse de 15 m2. Abritée par un toit double pente haut de cinq mètres, une cheminée carrelée noir mat prend appui sur une grande banquette qui traverse la pièce jusqu’à l’espace extérieur. La cuisine ornée de son plan de travail carrelé effet terrazzo accompagne la verticalité de l’espace avec des façades et colonnes entièrement revêtues de noyer.

L'extérieur

Les extérieurs, espaces piliers de la maison, ont été les premiers à être imaginés et donnent le rythme. Le patio de la chambre parentale, simplement végétalisé fais ainsi écho à la terrasse du haut, pièce maitresse de la maison et de son mode de vie. Dehors, le sol orné de carreaux multi formats terracotta et blanc cassé contraste avec le sol intérieur clair, plus sobre.

Depuis l’intérieur, l’extérieur s’offre comme un tableau tout au long de l’année. Grâce à la baie accordéon, la terrasse devient en été la pièce centrale de la maison. La banquette intérieure traversante se transforme dehors en un petit module cuisine d’été avec plancha et rangement. Au centre, une table gris anthracite permet de profiter d’un espace repas. Sur le côté, on aperçoit un étage plus bas, le patio de la chambre. Protégeant des chutes, un filet de catamaran permet d’optimiser l’espace et offre un lieu idéal pour une sieste à l’ombre. Des luminaires et appliques en grès chamotté procurent un effet ton sur ton la journée et se révèlent la nuit venue. D’imposants pots accueillant strelitzia, citronnier et autres grands sujets apportent la touche finale à cet espace de vie, lui offrant une présence végétale à la fois douce et chaleureuse.

Un cocon ‘sur-mesure’ pour une famille créative

LE QUARTIER

La Blancarde

Situé non loin du centre-ville, ce quartier animé jouxte le quartier des Chartreux et celui de Saint-Pierre.
  • Crédits photosARCHIK & Gabrielle Voinot
  • PARTAGER

L’ avant …

Situé sur un immeuble historique du chemin du Roucas Blanc, ce rooftop à la situation exceptionnelle a été aménagé pour jouir pleinement du paysage alentour. Au Nord, une vue imprenable sur Notre-Dame de la Garde, au Sud, une vue panoramique sur la rade de Marseille.

Objectif

Optimiser et aménager ce rooftop jusqu’alors abandonné, en y réunissant toutes les fonctionnalités d’un espace extérieur.

Ligne de conduite

Repenser cet extérieur de manière à le préserver des vis-à-vis sans pour autant créer d’obstacle permanent dans le paysage du Roucas Blanc.

Mise en oeuvre

L’accès depuis l’appartement se fait par un escalier et un skylight mécanisé. L’orientation et l’aménagement ont été pensés de telle sorte à préserver le toit-terrasse des vis-à-vis et une haie 100% végétale été imaginée pour ne pas créer d’obstacle visuel dans le paysage. Le long de cette haie composée de lierres et de jasmins, le grand salon central a été réalisé sur mesure et vient se placer face à la mer. Réalisé en bois de Cumaru recyclé, l’espace central est vaste et volontairement dégagé comme un sun-deck de paquebot pour laisser place à la mer.

Sur les extrémités, un bar extérieur en quartzite ainsi qu’une grande cuisine d’été entièrement équipée viennent compléter ce rooftop et en faire l’endroit idéal pour les soirées d’été.

Quant à l’ombrage, un grand tau en toile se déroule rapidement et vient abriter le lieu du soleil.

Vue dominante et vaste horizon

LE QUARTIER

Le Roucas-Blanc

C’est le quartier le plus huppé de Marseille constitué d’un habitat bourgeois.
  • PARTAGER

Dans un immeuble haussmannien face à la mer, cet appartement à la vue splendide nécessitait une transformation totale. Travaillée par l’agence Un Jour d’Avril, la rénovation est un clin d’oeil à la piscine naturelle du Vallon des Auffes, située à quelques encablures.

Objectif

Transformer un appartement à la vue mer exceptionnelle mais à la décoration désuète en appartement familial actuel, en retravaillant le plan pour y ajouter une chambre. Moderniser ce lieu de vie tout en conservant son charme et ses attributs d’origine : tomettes, moulures, cheminée.

Ligne de conduite

Comme un hommage à la mer, la palette de couleur combine les pastels et notamment les bleus. La mosaïque est un clin d’oeil à l’esthétique balnéaire. Le miroir monumental du salon en renvoie les reflets. Même l’échelle qui mène à la mezzanine de la chambre du petit dernier est un clin d’oeil à celle de la piscine d’eau de mer du vallon des Auffes, située à quelques encablures.

Mise en oeuvre

L’espace a été entièrement repensé sans toucher aux cloisons pour des raisons structurelles. La cuisine d’origine a été transformée en suite parentale, avec tête de lit maçonnée, dressing et bureau sur mesure, alors que la nouvelle cuisine a été implantée derrière le salon. Ces deux espaces désormais reliés s’articulent grâce à un module central recto/verso, avec en son cœur une cheminée à double foyer comme trait d’union.

Tout l’appartement a été pensé dans un style graphique, avec un effet piscine accentué par le choix de la faïence dans les salles d’eau et la cuisine.

Des dressings ont été rajoutés dans toutes les chambres, chacune ayant sa propre personnalité. Pour le petit dernier de la famille, une mezzanine a été imaginée pour dédoubler l’espace, sur laquelle on monte grâce à une échelle de piscine…

Une rénovation au caractère singulier, qui invoque le meilleur de la méditerranée.

  • Crédits photosGabrielle Voinot
  • PARTAGER

L’ avant …

Une rénovation complète menée de front par ARCHIK et l’architecte Baptiste Legué (ABL) dans une maison du début du siècle, aux portes de Paris.

Objectif

Redonner à cette maison de poupée où se succèdent petits volumes et nombreuses pièces, une fonctionnalité plus contemporaine en décloisonnant les espaces et redynamisant leur agencement.

Ligne de conduite

Agrandir la maison pour lui offrir trois espaces distincts : coin de vie, suite parentale et espace enfants, le tout sur deux niveaux, et miser sur l’extérieur grâce à une extension de la partie séjour face au jardin, donnant sur une terrasse ombragée.

Mise en oeuvre

Des matériaux naturels pleine masse se sont imposés comme fil conducteur de la rénovation : bois Okoumé pour les menuiseries sur-mesure, travertin naturel et rosé dans la salle de bain et la cuisine. Une atmosphère enveloppante et empreinte de douceur se dégage des teintes rosée et beige de l’ensemble.

Au rez-de-chaussée, l’escalier est déplacé et devient un élément intégré permettant de créer une banquette pour la salle à manger. La cuisine ouverte avec îlot est le centre névralgique de ce premier niveau et se pare de travertin rosé. Les zones de jour et de nuit ont été séparées et des parements de bois Okoumé, dont certains font office de porte et d’autres de rangements, marquent cette distinction. La suite parentale accueille une salle de bains entièrement en travertin avec sa double vasque suspendue sur-mesure.

A l’étage, deux chambres mansardées offrent chacune des rangements intégrés et un coin bureau. La trémie déplacée permet de créer une agréable salle d’eau avec fenêtre, ainsi qu’un WC indépendant. Deux pièces en total look terracotta.

Un cocon familial, chaleureux et bucolique, tourné vers l'extérieur.

LE QUARTIER

L’Etang-La-Ville

La commune de l’Étang-la-Ville, située au cœur de la forêt de Marly-le-Roi dans le département des Yvelines, offre un cadre de vie champêtre à seulement 20 km de Paris.
  • Crédits photosAgathe Tissier
  • PARTAGER

L’ avant …

Une page blanche à écrire dans cet appartement de la rue des Martyrs endormi depuis des années. Un terrain de jeux de 112 m2 à investir pleinement.

Objectif

Adapter un appartement aux usages et fonctions d’aujourd’hui, grâce au décloisonnement de la cuisine et la création d’une chambre parentale avec dressing et grande salle d’eau.

Ligne de conduite

Une intervention forte sur l’espace d’entrée et de la cuisine, complètement remodelé, et la création d’un contraste de cet espace avec le reste de l’appartement. Pensé comme une petite scène, tout dans la cuisine est là pour mettre en valeur les matériaux tels que l’opus de Quartzite rose, le travertin, et le bois sombre.

Des matériaux à l’usage détourné ou peu commun comme l’opus Incertum en Quartzite Rose du sol de la cuisine et de l’entrée viennent créer l’étonnement et sont mis en valeur par des agencements sur-mesure en chêne noirci et peinture sombre.

Mise en oeuvre

Le travail des éléments d’agencement sur-mesure a permis de créer des espaces fonctionnels, ainsi qu’une lecture simple et épurée des espaces. Il permet également de mettre en valeur des éléments comme un îlot central en travertin ou encore du mobilier.

La salle de bain adulte, circulante même dans la douche et transparente sur le dressing, révèle un espace chaleureux baigné de lumière en provenance du sud.

Plans d'origine & projet

Des lignes épurées et un style sans compromis, avec des partis pris audacieux mais toujours justes.

LE QUARTIER

Martyrs

Traversant le 9ème vers le 18ème arrondissement, la rue des Martyrs s’étire sur 885 mètres.
  • PARTAGER

L’ avant …

Rénovation complète d’une vieille maison de ville orchestrée par JoBe Architecture et ARCHIK pour créer un lieu de vie ouvert et convivial, tourné vers la lumière naturelle.

Objectif

Au détour d’une ruelle escarpée au cœur du quartier typique de Vauban, une vieille maison de ville évoque le Marseille d’antan. Sur cet terrain de jeu, la volonté de la rénovation en duo a été de créer un lieu de vie ouvert, tourné vers la lumière naturelle et invitant à la convivialité. Pour un art de vivre à la marseillaise.

Ligne de conduite

L’intention a été de donner à cette maison de ville, où se succèdent de petites pièces étroites et sombres, un coup de fouet méditerranéen ainsi qu’une fonctionnalité adaptée à une vie de famille citadine. Pour agrandir la maison et offrir un espace parental isolé et suspendu, une mezzanine mansardée a été créée au-dessus du séjour. Le nouveau plan se distribue sur 4 niveaux de vie, avec un escalier aérien comme fil conducteur.

Mise en oeuvre

Le charme intérieur de la maison fait écho à la douceur de vivre méditerranéenne, avec ses matières brutes et minérales aux tonalités chaudes et son sol en résine couleur sable.

Au rez-de-chaussée, l’objectif était de créer un espace d’entrée fonctionnel et confortable au quotidien. L’escalier en béton, colonne vertébrale de la maison, permet d’accéder directement aux pièces de vie.

Le premier étage offre deux chambres et une salle de jeux pour enfants aux fresques d’artiste, parées de moquette bouclée crème, ainsi qu’une agréable salle de bain en total look terracotta où une niche carrelée accueille la baignoire.

Le cœur de la maison, se découvre à travers un claustra en terre cuite. Une large baie vitrée en bois freijo ouvre la pièce de vie sur la terrasse et son bassin, laissant le soleil emplir le salon.  De l’autre côté, la cuisine ouverte offre un îlot carrelé en terre cuite et un plan de travail en plastique recyclé dans les tons beige.

L’ascension se termine par la suite parentale. Une belle pièce mansardée avec sa salle d’eau attenante entièrement carrelée de céramique grège, comprenant une vasque sur pied blanc mat.

L'extérieur

L’espace extérieur a été dégagé et aménagé pour réunir toutes les fonctions d’un extérieur dans une petite superficie. Bassin, coin repas et banquettes maçonnées invitent à la détente. En toile de fond, des jardinières viennent donner du rythme à l’ensemble et casser la verticalité de cet espace logé à l’arrière de la maison.

Une rénovation léchée au caractère singulier, invitant à la convivialité.

  • Crédits photosFlorian Touzet
  • PARTAGER

L’ avant …

En plein cœur de Vauban, cette maison de ville entièrement restructurée par architecte jouit désormais d’un patio extérieur repensé dans un esprit méditerranéen, pour en profiter chaque jour.

Objectif

Aménager cette surface à la petite superficie nichée à l’arrière de la maison, et y réunir toutes les fonctions d’un extérieur, en jouant sur sa liaison avec la vaste pièce de vie.

Ligne de conduite

L’intention était de dégager et aménager l’espace tout en l’intégrant à la rénovation intérieure grâce aux choix des matériaux, pour estomper la frontière dedans-dehors, typique du mode de vie marseillais.

La baie vitrée en bois freijo de 4,50 par 2,50 mètres connecte naturellement les deux espaces.

Mise en oeuvre

L’idée a été de travailler des éléments maçonnés pour gagner de l’espace et créer du rythme. Bassin, banquettes et jardinières viennent directement s’insérer dans le volume du patio, qui est désormais prêt à abriter l’essentiel de la cuisine d’été. Les jardinières arborées en toile de fond viennent casser la verticalité de l’espace, et sont composées de strelitzia reginae et augusta, d’aspidistra, et d’euphorbia ingens et myrsinite.

Les lignes strictes des éléments se mêlent à des matières brutes et minérales aux tonalités chaudes pour invoquer la douceur de vivre méditerranéenne.

Alors que les murs se parent d’un enduit couleur sable clair, le sol est entièrement habillé de carreaux réalisés en poudre de quartz et granit de couleur saumon à l’aspect vieillin de la marque italienne La Pietra Compattata. L’influence du Sud continue dans le choix du mobilier outdoor, avec les coussins d’assises sur mesure de couleur brique foncé et la table carrelée en carreaux de terre cuite, réalisés par Honoré.

Un air d’été toute l’année.

LE QUARTIER

Vauban

Calé à flanc de colline, Vauban étend ses ruelles jusqu’à...
  • Crédits photosGabrielle Voinot
  • PARTAGER

L’ avant …