HÉLÈNE AIME…

Hélène Paoli est la fondatrice de l’agence Archipelles, agence de design global et d’architecture d’intérieur. À travers des lignes pures et dessinées, elle conçoit et réalise des espaces à l’esthétique affirmée dans le respect des lieux, pour des projets éclectiques : résidentiel, tertiaire ou commercial. Première partenaire parisienne de ARCHIK, elle nous confie ses inspirations et aspirations.

… PARIS

« J’aime la ville, pour les rencontres et les échanges qui s’y créent. La spontanéité que l’on peut y avoir. Et surtout Paris pour sa beauté, pour sa taille humaine qui permet de déambuler librement d’un bout à l’autre, pour sa diversité et sa richesse. Après 20 ans passés à Paris et 13 dans le même quartier, le Haut Marais, il m’arrive encore de découvrir de nouvelles perspectives, de nouveaux détails de son architecture. Quand mes pas me font sortir du quartier, j’aime me balader du côté de la rue des Martyrs pour l’élégance de ses immeubles et la qualité de ses bistrots, prendre le soleil dans le parc Montsouris moins fréquenté que les autres parcs, ou enfin traverser la Seine par le pont Louis Philippe pour se retrouver au dos de notre chère cathédrale, hors des circuits touristiques. » 

… LA DIVERSITÉ

« Plus qu’une typologie de projet, j’aime la diversité, le fait de travailler en même temps sur un projet de 25 mdans un vieil immeuble parisien et sur 9 000 mde bureaux dans un immeuble flambant neuf conçu par un architecte de renom. Ne voulant pas spécialiser l’agence, je ne sélectionne pas les projets sur leur typologie – résidentielle, tertiaire, commerciale etc – mais sur la réflexion autour de l’espace et l’usage. » 

… OPTIMISER LES ESPACES

« Restructurer et rénover en profondeur un espace pour offrir une réelle qualité de vie aux occupants des lieux m’anime. J’aime apporter une réflexion pérenne aux lieux que nous concevons. Si nos projets correspondent à nos clients et que les matériaux que nous employons sont durables, leurs intérieurs passeront les modes sans soucis et s’inscriront dans la durée. Il n’y a pas de projet sans clients, et pas de processus créatif sans écoute de leurs attentes. C’est en apprenant qui ils sont que je conçois des intérieurs qui leur correspondent. Par conséquent, la phase de conception est avant tout une phase d’échanges et d’écoute. » 

…ÉCRIRE DES SCÉNARIOS DE VIE

« Ce qui mintéresse, après la découverte dun lieu, c’est l’échange qui accompagne la demande de nos clients. Car cette première étape va déterminer la compréhension des usages et des fonctions, dans leur immédiateté mais aussi dans leur probable évolution. Penser lergonomie dun lieu, anticiper ses fonctionnalités, imaginer son esthétique… cest cette responsabilité, cette nécessaire prise en considération denjeux multiples et parfois contradictoires, qui régit le ou les scénarios de vie que nous allons ensuite écrire ensemble. »

… RECRÉER DES AMBIANCES

« Plusieurs éléments m’inspirent : les matières, les rencontres, les voyages et les découvertes. Tous les quatre liés, ils constituent ma source première d’inspiration. Ayant grandi à l’étranger, dans des pays aux cultures très différentes, les échanges et rencontres sont très importants dans mon processus créatif. Lorsque je me rends pour la première fois dans un lieu, j’ai tout de suite une vision du projet que je souhaite y développer. Les volumes, les matériaux, les couleurs viennent à moi comme une évidence par l’architecture du lieu mais également celle de l’immeuble et du quartier ; par la luminosité du lieu et son orientation. Je me rends ensuite chez notre client pour percevoir son univers, comprendre qui il est, puis vient la confrontation avec la vision de ce lieu par le reste de mon équipe. Cela nous permet ainsi d’offrir deux propositions pour leur projet, aussi bien en volume que sur les ambiances. »

… LES MATIÈRES NATURELLES

« Ces matières vivantes qui se patinent avec le temps. Si je devais n’en choisir que trois, ce seraient la pierre et en particulier les marbres pour la palette infinie de teintes et la vibration de la matière ; le bois pour sa chaleur, en particulier le chêne ; et enfin les matières textiles ou fibres naturelles tissées pour la richesse des décors qui émanent de la manière dont elles sont tissées. »

INFORMATIONS PRATIQUES

Crédits Photos – Alexis Paoli