+ DE PHOTOS

TAM DAO

MARSEILLE 8ÈME | Carré d’Or

995 000 €

Type de bien Appartement
Surface 180 m2
Chambre(s) 4
Extérieur Terrasse, balcon
Courant Moderne
Architecture À collectionner
Réference OP934
ON AIME

Ses grandes terrasses avec jardins
Son design et ses prestations haut de gamme
Les détails architecturaux moderniste de l'immeuble

NOUS CONTACTER

Architecture emblématique du mouvement moderniste des années 60, cette résidence de standing à l'emplacement privilégié en plein coeur du Carré d'Or accueille en son dernier étage un superbe duplex de 180 m2 exposé Sud et ses deux terrasses à ciel ouvert de 93 et 86 m2.

Réaménagé avec finesse en 2013, cet élégant penthouse traversant révèle un vaste espace de vie ouvert aux lignes contemporaines et minimalistes. Vêtu d'un chaleureux parquet massif en chêne, les espaces jour et nuit s'imbriquent avec fluidité et harmonie entre les deux façades vitrées, bordées par des balcons végétalisés.
La cuisine Leight blanche, avec son plan travail en céramique, a aussi une fonction architecturale : elle créé l'entrée et sépare l'espace salon / salle à manger. Ses lignes pures camouflent les équipements de cuisine comme le double frigo, les fours, ou encore le Teppanyaki. Dans sa continuité, des meubles sur mesure abritent d'astucieux rangements et amènent le regard vers la pièce de vie. Une arrière cuisine et une buanderie rajoutent du confort à l'ensemble. L'espace nuit quant à lui, se dévoile en toute discrétion après un sas. Ici, trois chambres profitent chacune d'une terrasse et partagent une salle de bain et une salle d'eau. Un espace bureau, sobrement niché, complète ce niveau.
Lié par un escalier métallique sculptural aux lignes graphiques, le niveau supérieur livre un espace spectaculaire et lumineux grâce au jeu de transparence de ses gardes corps en verre et de ses façades vitrées toute hauteur, ouvert de part et d'autre sur les terrasses. D'un côté, une terrasse plein Sud aux allures de jardin bordé de graminées possède les traits caractéristiques de l'immeuble comme ses débords de toiture en béton et bois et ses mosaïques bleues. De l'autre, une cuisine d'été, une terrasse en ardoise avec pergola et des arbres en pots laissent deviner les nombreux moments conviviaux. La chambre parentale et une grande salle de bain viennent parfaire ce niveau. Une cave complète ce bien et un garage double peut venir en sus. Pour une famille d'esthètes à la recherche d'élégance, de beaux volumes et d'espaces extérieurs méridionaux. Des lignes modernistes et un escalier chef d'oeuvre de charpenterie : un mystère d'équilibre et de design qui semble tourbillonner dans une illusion d'art cinétique.

Built in 1965 by the architects André Chrysocheris and Bernard Laville, the Goya luxury residence has a modern architectural style. Located on Avenue du Prado in the heart of the Carré d'Or, the building rises 38 metres, offering its occupants a superb panorama of the Phocaean city.

Its emblematic 1960s architecture, consisting of three wings arranged at right angles to each other, is characterised by its large lines and geometric shapes. The building, with its large bay windows, offers its 112 flats beautiful open-air terraces. At the entrance, the glass doors of the building's lobby highlight the heart of the building, arousing the curiosity of passers-by.

The building's architectural prowess lies above all in the common areas, where one discovers its sublime spiral staircase. Signed by the architect-designer Jean Piantanida, it is a true masterpiece of carpentry, referring to kinetic art. The staircase, made of glued laminated northern fir, is massive, strange and oversized at the same time. Its suspended steps and bewitching curves unfold like a swirling flight. Today, this magical staircase still questions the architectural world as to the technicality of its construction and its perfect balance.

Bernard Laville & André Chrysocheris

Born in 1915 in Constantinople, André Chrysochéris is a DPLG architect with strong Mediterranean influences. He graduated from the École Régionale d'Architecture de Marseille and the École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris in 1942. He began his career alongside brilliant figures of the Marseilles architectural scene such as Jean Allar, with whom he built the former Cantini hospital. Among his outstanding works are the Marseilles ferry terminal and the Marignane aircraft hangar built in the 1950s. He then dedicated his career to the construction of individual and collective housing programmes such as the Collet de Comtes housing complex in Marseille, the Cap Liouquet housing estate in La Ciotat and, of course, the Goya.

At his side, Bernard Laville, born in 1928, is a Marseille architect who graduated from the Marseille Regional School of Architecture in the 1950s. During his career, he had the opportunity to work for the agencies of Renée Egger and Claude Gros. As the son of an important Marseille developer-builder, Georges Laville, he was also involved in significant projects such as the "Les jardins de Thalassa" residence on the edge of the Corniche Kennedy.

Des lignes modernistes et un escalier chef d'oeuvre de charpenterie : un mystère d'équilibre et de design qui semble tourbillonner dans une illusion d'art cinétique.

  • IMPRIMER LA FICHE
  • DIAGNOSTIQUE ENERGETIQUE
  • TRANSPORTSM1 M2 ROND POINT DU PRADO
  • PARTAGER