Une page blanche à écrire dans cet appartement de la rue des Martyrs endormi depuis des années. Un terrain de jeux de 112 m2 à investir pleinement.

Objectif

Adapter un appartement aux usages et fonctions d’aujourd’hui, grâce au décloisonnement de la cuisine et la création d’une chambre parentale avec dressing et grande salle d’eau.

Ligne de conduite

Une intervention forte sur l’espace d’entrée et de la cuisine, complètement remodelé, et la création d’un contraste de cet espace avec le reste de l’appartement. Pensé comme une petite scène, tout dans la cuisine est là pour mettre en valeur les matériaux tels que l’opus de Quartzite rose, le travertin, et le bois sombre.

Des matériaux à l’usage détourné ou peu commun comme l’opus Incertum en Quartzite Rose du sol de la cuisine et de l’entrée viennent créer l’étonnement et sont mis en valeur par des agencements sur-mesure en chêne noirci et peinture sombre.

Mise en oeuvre

Le travail des éléments d’agencement sur-mesure a permis de créer des espaces fonctionnels, ainsi qu’une lecture simple et épurée des espaces. Il permet également de mettre en valeur des éléments comme un îlot central en travertin ou encore du mobilier.

La salle de bain adulte, circulante même dans la douche et transparente sur le dressing, révèle un espace chaleureux baigné de lumière en provenance du sud.

Plans d'origine & projet

Des lignes épurées et un style sans compromis, avec des partis pris audacieux mais toujours justes.

LE QUARTIER

Martyrs

Traversant le 9ème vers le 18ème arrondissement, la rue des Martyrs s’étire sur 885 mètres.
  • PARTAGER

L’ avant …

HAUSSMANN SAINT-LAZARE

Petit quartier du 9ème arrondissement, Haussmann | Saint-Lazare n’en est pas moins l’une des plus belles vitrines de Paris.

Traversé par le célèbre boulevard Haussmann, et indissociable de la Gare Saint-Lazare, plus ancienne gare de la capitale, ce quartier est considéré comme le cœur marchand de Paris.

On y trouve l’emblématique bâtiment des Galeries Lafayette, reconnaissable par sa coupole dorée qui s’habille de lumières en période de fêtes. À l’intérieur, on y admire son architecture exceptionnelle parée de vitraux au style néo-byzantin et ses sublimes moulures. Rue de la Victoire, on découvre la Grande Synagogue de Paris, construite par l’architecte Alfred-Philibert Aldrophe en 1874. Imposant son style néo-byzantin dans ce quartier typiquement parisien, on découvre derrière ses portes l’impressionnant volume de la nef.

Une véritable destination shopping parée de nombreuses bonnes adresses gourmandes et de bâtiments singuliers.

ARCHIK-IMMOBILIER-PARIS-CITYGUIDE-SAINT-LAZARE-4
ARCHIK-IMMOBILIER-PARIS-CITYGUIDE-SAINT-LAZARE-5

OPÉRA


Situé à mi-chemin entre le 2ème et le 9ème arrondissement, Opéra est un quartier moderne ayant préservé son charme d’antan.

Le quartier Opéra est l’un des plus beaux héritages de l’urbanisme du Second Empire. Restauré sous le règne de Napoléon III par le Baron Haussmann, l’architecture caractéristique de ce quartier est représentative de l’esthétique de l’époque. On y admire de grands monuments, mais également quelques musées et magasins, rendant le quartier vivant et attractif. Trônant en maître au milieu de la place de l’Opéra, le Palais Garnier accueille les tenants de la danse classique dans la pure tradition française. Véritable chef-d’œuvre de l’architecture théâtrale du XIXème siècle, cet impressionnant édifice fait de sculptures, de pierre, de marbre et d’or, est un spectacle à lui seul.

Quartier apprécié des amateurs de mode et de design, on apprécie se perdre dans les interminables couloirs et étages des Grands Magasins. Ouvertes en 1884, les Galeries Lafayette sont devenues une réelle institution parisienne. Son immense coupole d’inspiration néo-byzantine est un chef-d’œuvre classé patrimoine Art Nouveau de la ville de Paris.

Férus de quartiers vivants, Opera est l’endroit parfait pour vivre agréablement en plein centre de Paris !

CITY-GUIDE-OPERA-4
CITY-GUIDE-OPERA-5

FAUBOURG-MONTMARTRE

Situé à l’Est du 9ème arrondissement, le quartier du Faubourg-Montmartre s’inscrit comme un véritable lieu de divertissement offrant des spectacles riches et variés.

Niché à deux pas des Grands Boulevards, le Faubourg-Montmartre est un quartier animé, réputé pour accueillir un grand nombre de théâtres et de salles de spectacle. Installé en 1869, le quartier abrite le théâtre des Folies Bergère, inscrit à la liste des Monuments Historiques. Devenu une réelle institution, ce bâtiment au style éclectique, a reçu de grandes figures de la scène comme Charlie Chaplin, Joséphine Baker ou encore Dalida.

Rue du Faubourg-Montmartre, le passage Verdeau, du nom de son créateur, est l’un des plus charmant de la capitale. Lieu de flânerie singulier, il regroupe de nombreux antiquaires et boutiques insolites. Invitant à s’aventurer sous ses élégantes verrières alliant métal, bois et marbre, ce passage permet de rejoindre le boulevard Montmartre et le musée Grévin. Attaché à rendre l’histoire vivante, ce dernier manie l’art du vrai semblant à la perfection et nous emmène à la rencontre de personnalités diverses.

Des lieux emblématiques pour un quartier à l’ambiance historiquement festive, où règne aujourd’hui encore l’atmosphère légère et insouciante de l’époque.

archik-paris-immobilier-cityguide-faubourgmontmartre-7
archik-immobilier-paris-cityguide-faubourgmontmartre-5

NOUVELLE ATHÈNES

Haut-lieu du romantisme au XIXème siècle, le quartier Nouvelle Athènes est situé entre Pigalle et les églises de la Sainte-Trinité et Notre-Dame-de-Lorette.

Construit au début du XIXème siècle, ce petit quartier se voit investi par l’élite romantique de l’époque tel qu’Alexandre Dumas, Claude Monet, ou bien encore Frédéric Chopin avec Georges Sand. Ils choisissent alors de prendre le contre-courant des bâtiments haussmannien et y préfèrent une architecture
néo-classique qui s’inspirent de l’art antique d’où le nom de la  » Nouvelle Athènes « . Un quartier qui regorge de styles architecturaux différents.

Au numéro 9 de la rue Navarin, un étonnant immeuble de style néo-gothique a abrité à l’époque une maison close avant sa fermeture en 1946. Sur la place Saint-Georges, cœur de la Nouvelle Athènes, vous y trouverez deux sublimes hôtels particuliers de style néo-classique : le fastueux Hôtel de Paiva et celui d’Adolphe Thiers.

Aujourd’hui c’est un quartier à la fois familial avec de très bons commerces de bouche mais aussi très vivant grâce à ses nombreux théâtres et à sa proximité avec le quartier de Pigalle.

QUARTIER-PARIS-SAINT GEORGES-4
QUARTIER-PARIS-SAINT GEORGES-5

CLICHY I TRINITÉ

Au Nord-Ouest du 9ème arrondissement, se situe le quartier Clichy Trinité. Bordé au nord par le boulevard Clichy et entre la rue Blanche et la rue d’Amsterdam, il regorge de lieux d’intérêts.

Ce repère de la rive droite doit son nom en partie à l’imposante église de la Trinité. Construite en 1867 par l’architecte Théodore Ballu, son style s’inspire de la renaissance italienne mais aussi française. Cet édifice, intensément décoré et couronné par son haut clocher beffroi, précède le pittoresque square d’Estienne-d’Orves.

L’importance des jeux et des spectacles vivants se remarque dans ces rues qui abritait autrefois les anciennes folies. Lieu de rencontre pour tous les amateurs de théâtre qui souhaitent profiter des représentations originales au sein d’adresses emblématiques, entre autres, le Casino de Paris,
le Théâtre de l’Œuvre ou encore La Grande Happy Comédie. La vie culturelle riche et le dynamisme font de ce quartier un lieu prisé des parisiens.

QUARTIER-PARIS-CLICHY TRINITÉ-4
QUARTIER-PARIS-CLICHY TRINITÉ-5

TRUDAINE I MAUBEUGE

Traversé par l’avenue Trudaine et la rue de Maubeuge, ce quartier vivant est également appelé quartier Rochechouart, du nom de l’abbesse de Montmartre, Marguerite de Rochechouart de Montpipeau.

S’il avait au départ une vocation alimentaire, du fait de l’abattoir de Rochechouart édifié en 1810, il deviendra ensuite industriel avec l’installation du premier gazomètre de la capitale installé au sud de la rue Pétrelle. C’est dans ce quartier que l’on trouvait la première cité ouvrière de la capitale nommée Cité Napoléon construite entre 1849 et 1851 et désormais classée Monument Historique.

Devenu très en vogue à la Belle Époque, le quartier possède plusieurs témoignages intacts de l’architecture de la fin du XIXème siècle. Le Square Montholon notamment, le plus vaste espace vert du IXème arrondissement imaginé par Adolphe Alphand. Entouré de grilles en fonte de style Louis-Philippe – oeuvre du fondeur Christophe-François Calla – elles sont les seuls vestiges du square d’origine. A contempler également, deux platanes d’Orient centenaires d’environ 30 m plantés sur la pelouse centrale.

QUARTIER-PARIS-TRUDAINE-4

Pigalle

Pigalle, lieu de bohème au pied de la butte Montmartre, est surtout renommé pour sa vie nocturne avec ses cabarets, ses enseignes aguicheuses et ses bars sulfureux.

Si le quartier garde un aspect festif et coquin, il connaît depuis quelques années une véritable mutation.

Autour de sa place mythique et non loin du Moulin Rouge, restaurants branchés, bars à cocktail et concept stores fleurissent. Au sud du boulevard de Clichy, on parle désormais de SoPi pour South Pigalle. Ce nom inspiré du SoHo new-yorkais, a accéléré la métamorphose de cette partie du quartier, nouveau « place to be » des parisiens, autour de la rue des Martyrs et de Notre-Dame-de-Lorette.

Ici les immeubles sont magnifiques, de nombreux ateliers d’artistes ont été transformés en lofts et au détour de certaines rues, il n’est pas rare de tomber sur des voies privées comme l’avenue Frochot ou la cité Malesherbes. Heureusement d’autres impasses restent accessibles et ramènent les promeneurs dans un Pigalle pittoresque et romantique : cité Véron, cité du Midi, cité Yves Klein.