Sous les toits de Montmartre, un appartement de 63 m2 et ses onze fenêtres révèle enfin tout son potentiel pour devenir un lieu de vie ouvert, brut tout en étant intimiste et chaleureux.

Objectif

Agencer chaque espace de l’appartement de telle sorte qu’on puisse toujours y bénéficier de l’apport lumineux des onze fenêtres. L’enjeu était également de faire disparaitre les circulations.

Ligne de conduite

Les choix des cadrages, des transparences, des perspectives ont été primordiaux pour révéler chaque espace. Enfin, dans le respect de l’architecture du lieu, les poutres apparentes et le volume de la pièce principale ont été conservés.

Des matériaux bruts comme la pierre de Vals, l’acier, l’inox, le verre et un parquet en chêne brut, sont venus magnifier le projet sans jamais l’étouffer.

Mise en oeuvre

Les meubles d’agencement, dessinés sur-mesure, viennent créer les espaces autour d’un mur porteur central : aucune cloison n’a été ajoutée dans l’appartement.

Chaque espace est pensé en lien avec le suivant par une série de meubles. Nous passons du salon à la chambre au travers d’une bibliothèque aux montants en acier et vitrée, vers la salle de bain, en traversant un des meubles.

Enfin, un soubassement ceinture la pièce principale  et permet de cacher subtilement le chauffage tout en créant une assise conviviale et en dissimulant du rangement.

Une optimisation raffinée.

LE QUARTIER

Butte Montmartre

Perché sur sa butte, Montmartre est le point culminants de la capitale.
  • Crédits photosABL Grabuge Camille Gabarra
  • honoraires180 000
  • PARTAGER

L’ avant …

LA CHAPELLE

Situé entre Barbès et les Flandres, le quartier de La Chapelle continue de vivre à travers son histoire.

Ancien village du même nom, ce quartier fut un lieu de passage des marchands, expliquant l’âme commerçante qui l’habite aujourd’hui. Ainsi marqué par son passé, le quartier s’anime autour de l’Église Saint-Denys, le marché de l’Olive et son petit square de la Madone.

On y trouve également des lieux novateurs comme la Halle Pujol. Pensée comme une architecture écologique, cet ancien entrepôt de la SNCF accueille entrepreneurs et évènements professionnels au sein de son bâtiment surprenant et entièrement modulable. Véritable exemple de modernité, ce lieu insuffle un vent de nouveauté sur le quartier.

Populaire et animé.

MASQUE LA CHAPELLE 4
MASQUE LA CHAPELLE 5

MARCADET I BARBÈS

Marqué par son ambiance cosmopolite, le quartier Marcadet I Barbès s’élève entre le village Ramey et le quartier de la Chapelle.

De l’Asie au Moyen-Orient, en passant par l’Europe de l’Est et l’Afrique, Marcadet I Barbès baigne dans une ambiance multiculturelle riche qui incarne l’animation du quartier.

Au carrefour du boulevard de la Chapelle et Magenta, se trouve le Louxor, l’un des cinémas les plus emblématiques de la capitale. Orienté vers un cinéma d’auteur, on s’émerveille devant son bâtiment à l’architecture néo-égyptienne. En son intérieur, l’édifice s’habille d’un trésor de mosaïque et de fresques représentative de l’Égypte.
Autre lieu d’intérêt du quartier, l’Institut des Cultures d’Islam est un centre d’art contemporain et lieu d’apprentissage tourné vers la culture Arabe. Tout au long de l’année on assiste à ses nombreux évènements, expositions, et conférences. A ne pas rater : son architecture remarquable appuyée par le travail de l’artiste calligraphe Tarek Benaoum.

Un quartier cosmopolite et dynamique en pleine mutation où les bonnes adresses se multiplient à grande vitesse et dont une grande partie est classée zone Paris Respire, et donc fermée aux véhiculent le samedi !

CITY-GUIDE-MARCADET-BARBES-4
CITY-GUIDE-MARCADET-BARBES-5

ABBESSES

Célèbre dans le monde entier, le quartier des Abbesses a gardé son âme de village, niché entre la Butte Montmartre et le Nord de Pigalle.

Décor immuable et centre névralgique du quartier, la place des Abbesses réjouit les amoureux d’un Paris de carte postale et d’une vie bohème chic.  Face à son carrousel ancien et sa fontaine Wallace, la place abrite également la station de métro la plus profonde de Paris connue pour sa bouche ouvragée, œuvre d’Hector Guimard. Cet édicule Art Nouveau est l’un des 3 derniers de ce type à Paris. Celui-ci se trouvait auparavant devant l’Hôtel de Ville et ne fut transporté à la station Abbesses qu’en 1974.

L’église Saint-Jean de Montmartre, inaugurée en 1904 et classée monument historique en 1966, est quant à elle la première à avoir été construite en béton armé. Recouverte de briques rouges et décorée de pastilles de grès émaillé, elle offre une architecture originale mêlant style Byzantin et Art Nouveau.

Si les grandes enseignes de mode ont rejoint le quartier, on retrouve encore aux Abbesses des boutiques d’antan, des ateliers d’artistes, des cafés, restaurants et petits commerces, où se retrouvent allègrement riverains et visiteurs. Une ambiance authentique et animée, unique.

archik-immobilier-paris-cityguide-abesses-4
archik-immobilier-paris-cityguide-abesses-5

JULES JOFFRIN

Ce micro-quartier du 18ème situé entre la butte Montmartre et le plus populaire quartier de Clignancourt, il attire de plus en plus de famille et de jeunes couples à la recherche d’un cadre vie agréable. Son artère commerçante avec la rue du Poteau s’anime tous les week-end et laisse la place aux piétons.

Le quartier Jules Joffrin accueil en son centre la Mairie du 18ème arrondissement qui a la particularité de posséder un caveau de dégustation et une cave à vin dans lesquelles sont vinifiés les vignes du Clos Montmartre.

Autre curiosité, sur le sol de la Place Michel-Petrucciani, un piano en mosaïques colorées nous rappelle l’instrument de cœur de ce compositeur et artiste de jazz. Enfin, rue Sainte Isaure, un petit théâtre de quartier comme il en subsiste encore à Paris : le théâtre des Béliers Parisiens propose aussi bien des pièces contemporaines et décalées que des comédies drôles et des spectacles pour enfants. Une programmation qui tend à mettre aussi en lumière les jeunes artistes de demain. Ne manquez pas le Square Maurice-Kriegel-Valrimont avec son joli kiosque, c’est le terrain de jeu préféré des enfants en fin d’après-midi.

Ce quartier encore authentique devient de plus en plus branché et prisé. Il y règne une ambiance de village, havre de paix loin de l’agitation du cœur de la ville.

QUARTIER I PARIS I JULES JOFFRIN - 4
QUARTIER-PARIS-CLIGNANCOURT-5

Grandes Carrières

Au nord de Paris, entre le 17ème arrondissement et la Butte Montmartre, le quartier des Grandes Carrières tient son nom des carrières qui avaient été exploitées à ciel ouvert depuis le Moyen-Âge.

Y était extrait du plâtre de très grande qualité, reconnu dans le monde entier et utilisé aussi bien pour de grandes constructions que pour la conception d’œuvres d’art. C’est sur cet immense chantier que se situent aujourd’hui les 11 hectares du cimetière de Montmartre.

La vie de quartier est plutôt calme et résidentielle, à l’architecture mixée. On y trouve aussi bien des immeubles des années 20 dits HBM, reconnaissables à leurs briques de différentes nuances, que de très beaux et imposants immeubles haussmanniens ou des lofts d’artistes. Pour les plus privilégiés, quelques impasses confidentielles, comme la cité Pilleux, cachent de charmantes petites maison.

Au numéro 189 de la rue Ordener, la cité monumentale « Montmartre aux artistes » est à découvrir. Conçue dans les années 30 par les architectes Adolphe Thiers et Henry Résal, elle est composée de 177 ateliers et elle accueille, aujourd’hui encore, artistes et expositions.